Accueil » Blog » Qui doit verser le frais d’entretien de la chaudière ?

Qui doit verser le frais d’entretien de la chaudière ?

Chauffagiste France

L’entretien de la chaudière devra absolument se faire chaque année pour écarter les probabilités de défaillances ou d’émission de monoxyde de carbone. Cependant, on pose trop souvent la question, qui est-ce qui doit s’occuper de ce service de maintenance ? Le locataire ou alors le bailleur ? Qui est censé réaliser quoi ? Voici les explications.

Les engagements du locataire vis-à-vis de l’entretien de la chaudière

Une chaudière peu souvent entretenue s’avère néfaste pour la santé. L’État français a alors instauré des mesures nécessaires pour empêcher ce genre de souci.
Le Service Public indique nettement que ce service de maintenance chaque année se trouve être sous la responsabilité et puis à l’initiative du locataire. Cela concerne aussi bien la location d’une habitation qu’une location de logement, sauf exception. En effet, il survient que le louage spécifie que cette responsabilité revient au bailleur. Si jamais la chaudière est commune, à cet instant précis, chaque entretien est pris en charge par le bailleur ou le syndicat des copropriétaires.
C’est également à vous de prendre en charge les réparations minimes de la chaudière, telles que, le dépoussiérage du régulateur de chaleur, le réajustement de la soupape de pression, la configuration de la chaudière, et quelques autres encore.

Les dispositions à prendre

A partir de votre date d’arrivée dans la résidence, vous avez un délai d’une année pour assurer l’entretien de la chaudière. Il est plus qu’utile de planifier ce diagnostic afin de tirer parti de la protection nécessaire. Vous pouvez en outre souscrire à un contrat entretien chaudière gaz de votre ville.
Le proprio n’a pas à vous imposer la société ou alors le professionnel pour effectuer votre service de maintenance. Vous devriez toutefois vérifier que l’artisan spécialisé ou l’expert se voit être certifié RGE.
Il vous faudrait coûte que coûte requérir les certificats de service d’entretien du précédent occupant. Vous n’êtes pas obligé d’endosser les remises en état d’un matériel endommagé suite à une négligence qui n’est pas la vôtre.
Au cas où votre chaudière à gaz n’étant pas entretenue convenablement et que de ce fait elle n’est plus en état de marche, toutes les charges seront à votre disposition.

Et pour le bailleur ?

Si les réfections ainsi que l’entretien de la chaudière sont à la charge du locataire, les bailleurs doivent néanmoins prendre quelques dispositions.
Si jamais le chauffagiste de votre ville a découvert de grosses réparations (observation de fumée grisâtre, bruit et puis sifflement aigu, fuite, remplacement de divers matériaux…) sur la chaudière et que les travaux de maintenance ont été faits comme il se doit, il appartient au proprio de payer les frais. S’il s’agit d’une machine ancienne, le propriétaire doit prendre en charge son renouvellement. Bien entendu, un matériel de chauffage détérioré met en danger l’assurance des occupants.
Puisque vous êtes propriétaire, vous devrez donner un appartement convenable à votre locataire.

La vérification de l’entretien

En tant que propriétaire, vous devez réclamer une copie de l’attestation de la maintenance de la chaudière à la fin du bail.
Si d’aventure ce travail d’entretien n’a pas été effectué par votre précédent occupant, aucune pénalité n’est imposée par les normes en cours. Il n’existe ainsi aucune contravention.
Toutefois, vous serez aussi à même de récupérer la somme des travaux d’entretien par le dépôt de garantie.
Aujourd’hui, les chauffages doivent se conformer aux normes européennes relativement à l’économie d’énergie. Obtenez des conseils auprès d’un agent spécialiste RGE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *